Taux de rebond, ou taux de sortie ?

Sophie Néron —  2 mars 2015 — 2 commentaires

On entend souvent (trop souvent ?) qu’il faut regarder le taux de rebond de ses pages pour identifier celles qui ne sont pas performantes.
Certes… Mais est-ce que cela répond vraiment à toutes les interrogations ?

Oui, et non !

Le taux de rebond ?

rebondLe taux de rebond, c’est le pourcentage de visites qui ont quitté directement le site après être entrées par une page donnée, sans faire d’action ni voir de seconde page. C’est donc le pourcentage de visites n’ayant vu qu’une page.
Et on considère souvent qu’un taux de rebond se doit d’être faible.

Pour autant, on ne compte plus les articles rappelant qu’un taux de rebond fort n’est pas forcément un signe d’ergonomie défaillante :

  • Des blogs, où tout le contenu peut être lu sur une seule page sans aucun clic, peuvent offrir des heures de lecture satisfaisante au visiteur, mais compter malgré tout ces visites comme « à rebond ».

  • Un taux de rebond fort sur une fiche produit peut être mécanique si le produit n’est temporairement plus en stock. C’est alors une alerte de l’urgence du réassort pour les acheteurs, mais pas une inquiétude ergonomique.
  • Un taux de rebond fort peut être normal si on trouve, dès la page d’arrivée, l’information que l’on est venu chercher : un horaire de magasin, une adresse… une fois l’info trouvée, il est normal que l’on reparte.

Donc le degré alarmant du taux de rebond sur une page dépend de la page concernée.

Il va sans dire qu’il peut aussi dépendre de la source qui l’y a amenée. Faites une campagne de publicité et redirigez l’internaute sur une page qui n’a pas clairement de lien avec la bannière ou l’annonce qu’il vient de cliquer, et vous aurez un taux de rebond fort. Le problème est ici la concordance entre ce qui a amené l’internaute chez vous, et ce que vous lui avez présenté en arrivant.

Mais surtout, le taux de rebond ne donne d’indication que sur les visites entrées par la page. Pas sur toutes les visites qui l’ont vue.

Concrètement, cela veut dire que pour une page vue par 5.000 personnes, dont 500 l’ayant eue en page d’entrée, et 4.500 l’ayant consultée au cours de leur navigation, le taux de rebond ne nous donne d’indication que sur les 500, et pas sur les 5000.
Et là, on passe à côté d’une grande partie de l’information

Comment fait-on pour des pages qui ne peuvent pas être des pages d’entrée ?

Certaines pages ne peuvent mécaniquement pas être une page d’entrée (ou rarement).
Dans ces cas-là, à quoi sert-il de regarder un taux de rebond ?

Et si on regardait le taux de sortie ?

NOT OUTLe taux de sortie est le rapport entre le nombre de visites ayant vu une page, et le nombre de visites pour qui cette page a été la page de sortie.
Ce ratio analyse l’ensemble du trafic qui a vu la dite page, et pas seulement les visites qui y sont entrées. Il traduit la part des visites de cette page pour laquelle elle a été la dernière vue, et indique donc la propension de cette page à faire quitter le site.

Et donc ?
On peut avoir pour une même page, un taux de rebond très élevé et un taux de sortie tout à fait correct.
Prenons une page à 100 visites, dont 10 en entrées, et 90 rencontrées en navigation durant la session.
Sur les 10 visites en entrées, 9 ont rebondi : on en conclurait une performance dramatique de la page, affichant un taux de rebond à 90%.
Mais si on regarde les 100 visites de cette page, et pas seulement les 10 en entrée, on constate que 15 ont eu cette page en page de sortie (les 9 qui ont rebondi, et seulement 6 sur les 90 autres visites). Résultat, cette page a un taux de rebond de 90%, mais un taux de sortie de 15%.

Va-t-on conclure que cette page a un gros souci d’ergonomie et fait fuir les internautes ? Ou qu’elle n’était pas adaptée pour répondre au besoin des 10 visites qui l’ont eu en entrée, et qui provenaient peut être d’une campagne dirigée vers une landing page peu performante pour cette campagne ?

Le taux de sortie, je le trouve où ?

Certains outils comme Google Analytics vous le donnent directement, dans l’analyse des pages :taux_sortie

D’autres outils comme AT internet ne l’affichent hélas pas nativement dans l’interface, mais vous pouvez le calculer facilement en croisant 2 données :
sortie_AT

L’analyse « pages » et l’analyse « pages de sortie ». Exportez les 2 analyses, croisez les 2 pour retrouver pour chaque page son nombre de visites, et son nombre de visites en sortie, et calculez votre ratio.

Analysez alors votre taux de sortie par page, par template de page… et découvrez celles qui ont une trop forte propension à faire quitter votre site !

Sophie Néron

Articles Twitter

En savoir plus sur Analytics.fr ? Cliquez ici. Nous contacter ? Ce sera !

2 réponses de Taux de rebond, ou taux de sortie ?

  1. Salut Sophie,

    Le taux de rebond est l’un des facteurs importants dans le monde Seo aussi bien que dans le sea

  2. A quel point est-ce important pour le pagerank google ce taux de rebond ? Est-il préférable de d’abord ce consacrer à un autre metric plutôt que celui la ? ou bien est-il vraiment fort pris en compte et mérite d’être amélioré (via des améliorations on-page) des le départ ?

Laisser un commentaire

Les formats de texte sont disponibles a l'aide du selecteur HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*