Piwik, Une alternative open source pour contrôler vos données ?

Analytics —  27 novembre 2014 — 2 commentaires
logo PiwikLe Web-analytic Piwik est revenu sur le devant de la scène ces dernières semaines du fait de la mise en application de la « Directive Paquet Telecom ». La CNIL ayant annoncé qu’elle démarrait ses contrôles en octobre, l’effusion s’est fait ressentir coté éditeur de site pour mettre en conformité leur dispositif de consentement au tracking.
Mais pourquoi donc me direz-vous ? Pour la simple raison que, comme le mentionne la CNIL elle-même, « Piwik est pour le moment le seul service d’analytics qui ne requiert qu’un léger paramétrage pour être conforme à la réglementation« . C’est donc l’occasion d’un rapide topo sur ce web analytics assez peu connu en France.

3 éléments distinguent Piwik des autres web-analytics.
Piwik est un outil Open Source C’est à dire libre de droit et développé par une communauté de développeurs. La communauté est active si l’on en juge le rythme des releases.
Les données collectées par Piwik sont et restent la propriété de l’éditeur du site. Les « logs » Piwik sont hébergés sur la base MySQL du site. En d’autres termes, cela signifie que les informations d’audience, de provenance et de parcours sur le site ne quittent jamais le site sur lequel elles sont collectées.
Il est très simple de paramétrer Piwik pour anonymiser les données collectées. Un tutoriel a d’ailleurs été mis en place sur leur site à cet effet.
C’est bien tout ça mais en terme d’analytics, qu’est-ce que ça vaut Piwik ? Et bien Piwik couvre l’ensemble des dimensions classiques des web-analytics site centrics :
Audience (Visites, VU temps passé, page par visites, taux de rebond)
Provenance des visiteurs (naturel,sites référents, moteurs de recherche utilisés et gestion des campagnes marketing)
Données techniques (device, navigateur, OS, FAI,..), géographiques.
– Vitesse de chargement des pages.
– Suivi des conversions  et du e-commerce.
– Analyse de l’utilisation du moteur de recherche interne de votre site (que cherchent vos visiteurs, mots clés sans résultats…)
– Mise à jour en temps réel des données : L’énorme avantage de stocker soi même ses données est que vous gérez vous même le traitement et n’êtes donc pas tributaire des latences observées sur les web-analytics en cloud. Ainsi vous visualisez en temps réel ce que font les visiteurs sur votre site web.
Mais Piwik propose également des fonctionnalités d’analyse plus avancées:
– Vous pouvez mettre en place vos propres tableaux de bords pour un accès rapide à vos KPI et générer des envois automatiques par mail.
– Kiwi vous permet de mettre en place des variables personnalisées pour suivre des actions spécifiques réalisées sur votre site web.
– Vous pouvez également créer des segments d’audience basés sur l’ensemble des dimensions disponibles ou vos variables personnalisées.
Bref, Piwik propose l’ensemble des fonctionnalités essentielles pour un webanalytics.
Les points qui me paraissent manquer par rapport à d’autres web-analytics du marché :
– Pas de niveau « vue » : Vous ne pouvez pas créer de vues spécifiques pour un même site web comme dans Google Analytics. Tout doit se faire via les filtres ce qui rend les analyses plus fastidieuses.
– Les comparaisons entre les périodes sont moins aisées que sur d’autres web analytics.
– Pas de solution de tag management.
– Suivi des campagnes uniquement via paramètres ce qui induit des erreurs pour certains canaux. De plus Piwik ne gère que 2 variables ce qui réduit fortement la finesse d’analyse (ex : vos newsletters seront qualifiées sur 2 niveaux : email pour le canal et newsletter-noel pour le support mais vous ne pourrez pas descendre au niveau d’un lien cliqué) Enfin il n’existe pas de connecteurs pour récupérer automatiquement vos budgets dépensés avec chaque partenaire.
– Enfin il faut noter que Piwik vous affranchit du bandeau d’acceptation des cookies à la condition sine qua non que vous n’ayez aucun autre module tiers de collecte de données. Cela inclut les cookies des réseaux sociaux générés notamment par leurs boutons de partage lorsqu’ils collectent des données personnelles sans consentement des personnes concernées.
En conclusion je dirai que Piwik est l’outil idéal si vous souhaitez uniquement faire de la mesure site-centrics sans déployer de campagnes marketing. A l’inverse dès que vous souhaitez inclure des modules réseaux sociaux, des campagnes marketing digital ou simplement identifier vos visiteurs dans vos datas, il est impératif de vous lancer dans un chantier de data compliance et d’afficher le fameux bandeau !
Pour aller plus loin :
Piwik : Le site Francophone

Analytics

Articles

2 réponses de Piwik, Une alternative open source pour contrôler vos données ?

  1. Bonjour,

    Merci pour l’article !

    > De plus Piwik ne gère que 2 variables ce qui réduit fortement la finesse d’analyse

    En fait il existe un plugin qui permet de traquer jusqu’a cinq dimensions et il detecte les parametres GA: http://plugins.piwik.org/AdvancedCampaignReporting

    Nous l’avons publie il y a deux mois donc c’est assez nouveau.

    Cheers,
    Matt
    Piwik founder

Trackbacks et Pingbacks:

  1. simpleNewz - analytics.fr RSS Feed for 2014-12-06 - 7 décembre 2014

    […] Piwik, Une alternative open source pour contrôler vos données ? […]

Laisser un commentaire

Les formats de texte sont disponibles a l'aide du selecteur HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*